fbpx

Vues : 77

Femmes de Médias

Journalistes, animatrices, chroniqueuses ou réalisatrices, elles accomplissent avec brio un travail d’enquête, d’information et de divertissement.

femmes de médias 2022

Marine, Johanna, Sandrine et Johanne se présentent à vous, avec leurs propres mots, leurs émotions avec sincérité et telles qu’elles sont !

Marine hervé femme de média TFP 2022

Marine Hervé

Une réalisatrice talentueuse et généreuse

Marine HERVE est une réalisatrice de 29 ans sur l’île depuis 8 ans. Technicienne sur les plateaux de cinéma en tant qu’assistante Caméra sur les séries, longs métrages et courts métrages qui se tournent sur notre île, elle en arrive depuis 3 ans à écrire ses propres histoires. D’abord un court métrage « A TRAVERS » soutenu par Canal+ Réunion qui traite de l’IMG, du couple, du deuil et de l’amour à travers un mix d’images réelles et d’animation. Puis ce sera un documentaire « LEMURIA » soutenu par Canal+ Réunion et Lyon Capital TV et accompagné par la productrice locale Bérengère Condomines (LaCoupure) qui sortira début d’année prochaine. Cette fois ci, le sujet sera autour d’un mythe océanique, La Lémurie, dans lequel Marine questionnera l’identité, le rapport au territoire et le rêve. Très active pour le développement d’un Cinéma local, elle met son énergie dans des structures associatives pour accompagner d’autres auteurs comme elle afin de construire un Cinéma venu de l’intérieur de l’île.” Marine Hervé 2022

Johanna Martin femme de média TFP 2022

Johanna Martin

Une entrepreneuse passionnée et déterminée

“Née dans une petite ville du Sud de la métropole il y a 28 ans, je suis arrivée à La Réunion en 2013 pour poursuivre mes études et découvrir tout de cette île que je savais intense. Passionnée d’histoire et de politique, je suis devenue journaliste par conviction que l’information est essentielle au libre-arbitre. Après être passée au sein d’un média web local, je suis revenue à mon canal de prédilection, la radio, le média qui parle aux gens, aux Réunionnaises et aux Réunionnais, qui m’inspirent au quotidien. Depuis 4 ans, je suis journaliste au sein de la rédaction d’un groupe de médias locaux, Cirano et prend l’antenne chaque matin avec Yannick Pitou sur RTL Réunion. “On Refait La Réunion”, notre émission de libre-antenne, ouvre le débat et donne une parole libre à chacun. Sur le terrain mais aussi en présentation de journaux, j’ai la chance de vous accompagner, de vous informer chaque jour en découvrant moi aussi, quotidiennement toutes les richesses que porte La Réunion. Je suis très fière d’avoir été nominée dans cette catégorie pour les Trophées des Femmes Précieuses 2022. ” Johanna Martin 2022
sandrine Savrimoutou femme de média TFP 2022

Sandrine Savrimoutou

Une fondatrice de médias engagée pour les Femmes !

“C’est à la suite d’un parcours professionnel bien rempli, reposant sur une carrière dans les médias entre La Réunion et Londres, que Sandrine Savrimoutou songe à offrir à d’autres femmes ce qu’elle-même aimerait trouver dans la presse : des articles traitant de tous les sujets, accessibles à toutes les catégories socio-professionnelles, pour faire évoluer les femmes, leur faire prendre conscience de leur valeur, de leur potentiel… un magazine qui casse les clichés, en somme !
Au départ, elle envisage un blog pour aider les mamans. Mais au fil des mois, son rêve prend de l’ampleur : elle veut créer un magazine pour venir en aide à toutes les femmes.
Désireuse d’entreprendre, elle songe à opter pour un contenu à dominante entrepreneuriale, avant de cibler toutes les femmes réunionnaises : mères au foyer, cheffes d’entreprise, salariées, en recherche d’emploi, célibataires, mariées, etc…
Dyslexique, Sandrine a su aller au bout de ses projets et voulait, en créant ce magazine, donner envie à toutes les femmes de La Réunion, de l’Océan Indien et du monde, de se dépasser à leur tour.
Sa volonté la plus profonde ? Montrer à toutes ces femmes puissantes qui s’ignorent qu’à force de travail et de passion, tout est possible. La Woman Mag voit le jour en Juin 2020 à La Réunion, un endroit où l’illettrisme est très présent.
Mais c’est suite à une rencontre incroyable, avec une femme illettrée, que la touche finale du magazine apparaîtra comme une évidence aux yeux de la fondatrice : La Woman Mag sera un magazine audio et gratuit !” Sandrine Savrimoutou 2022

Johanne Velia femme de média TFP 2022

Johanna Vélia

Sa mission à la télé, c’est de valoriser les autres !

“Quand j’étais au CP, je rentrais souvent à la maison avec sur mon bulletin : « bavarde » comme appréciation. Aujourd’hui, je souris en pensant que j’en ai fait une qualité et ma profession. Savoir s’exprimer en public est mon métier et j’aime ça, mais ce que j’aime le plus c’est de mettre en lumière les autres, leurs talents et de partager avec le grand public de la joie, de la bonne humeur et vision positive de notre île et des habitants.
Je débute à la radio sur Radio Plus FM puis je suis vite repérée et invitée à intégrer l’équipe de Télé Kréol où j’expérimente tellement de choses : je crée une émission où je valorise les femmes rondes, l’objectif est de sentir bien dans sa peau et montrer la beauté plurielle féminine ici à la Réunion. Malgré mon physique atypique dans le monde audiovisuel, je deviens ensuite l’animatrice principale de la chaine en présentant plusieurs émissions quotidiennes et partageant ainsi avec les Réunionnais des ondes positives, des bonnes nouvelles, des moments agréables avec ceux qui font bouger la Réunion.
Cette positive attitude est remarquée par Antenne Réunion qui me propose une fois par mois d’être chroniqueuse dans le JT du samedi où je partage mes bons plans maison et déco avec les Réunionnais.
En 2022, c’est la consécration, je suis choisie pour être l’animatrice de l’émission quotidienne emblématique « Sé Zot Ki Koz » sur Réunion La 1ère, une chance incroyable de partager avec les Réunionnais une tranche de vie lors de la visite de leur quartier. Notre île est si belle et elle mérite d’être valorisée par les meilleurs des ambassadeurs : les Réunionnais eux même.
Quand je suis à la télé, je mets en lumière l’authenticité des Réunionnais.” Johanne Vélia 2022