fbpx

Vues : 113

Femmes de Spectacle

Sur scène, elles vous font rire, sourire, voyager, en chantant, en dansant, en « jouant » leur rôle ou celui d’une autre.

femme précieuse de spectacle 2022

Gwendoline, Sarah, D-Lisha et Malikaï SLT se présentent à vous, avec leurs propres mots, leurs émotions avec sincérité et telles qu’elles sont !

femme précieuse de spectacle 2022 gwendoline absalon

Gwendoline Absalon

Une Femme du monde et plusieurs cordes à son arc  

“Chanteuse, auteur, compositrice, musicienne, peintre & musicothérapeute. Gwendoline est une artiste de la réunion. Sur scène depuis l’âge de 12 ans, on la décrit comme la nouvelle identité féminine du jazz Maloya de la scène réunionnaise. De part son élégence vocale, son jeu de guitare simple et ornementé par des percussions. Gwendoline Absalon sait attiser les âmes en s’inspirant des rythmes ethniques tels que le Maloya et le Saleggy. Sans oublier le Jazz, la Saoul, et le lyrique. Il y a environ un an, Gwendoline ouvre un diction- naire créole-français et voilà « vangassaye » (en créole, vangasay), qui désigne un agrume, originaire du Viêt Nam et de Madagascar. Il est réputé soigner la grippe, cette maladie qui oblige le corps à faire une pause. Gwendoline y voit un symbole fort. Ce sera le titre de son 2e album, dont le visuel donne l’image d’une jeune femme souriant désormais à la vie. Gwendoline a composé 8 titres de l’album et signe tous les textes. Seule Modernité est du chanteur guitariste Fabrice Legros. Hervé Celcal [encadré] a, pour sa part, composé trois titres (Filao, Béliya et La Diva de la morna). Gwendoline a choisi ce dernier pour réaliser Vangasay, après leur rencontre au mois de juin 2019, à La Réunion. Hervé a beaucoup écou- té l’univers de Gwendoline (parfois simples memos vocaux), pour bien s’imprégner de sa personnalité. Il lui a fait une proposition sur mesure, 5 mois plus tard. Toutes ont fait mouche ! Gwendoline affirme : « Je suis une chanteuse an- crée déracinée » ! Le Cap vert l’appelle, elle y va (La Diva de la morna, AKA). L’Inde, elle s’en inspire, presque instinctivement (Vangasay, Paliaka). C’est une femme à la voix « soul », indéniablement, et son groove rafraichit le genre (Fo pa krwar) … Le jazz s’entend dans les placements, dans les intonations. Et pourtant, elle incarne parfaitement le maloya, comme le feraient les Grands de son île (Binda, Fi- lao, Modernité, La Diva de la morna). La jeune chanteuse ne se refuse donc rien et nous invite à élargir notre imaginaire. Cela aboutit à 12 titres qui voguent entre arrangements acoustiques, hommage à la tradition (Binda, La Diva de la mor- na, Filao, Béliya, Modernité…) et sonorités plus pop (Vangasay, Paliaka, Inveja, Fo pa kwrar, Ti fi la). Le créole enchanteur d’une « femme engagée » Les textes de Vangasay sont savoureux, car Gwen- doline utilise un créole profond, poétique, quasi mystique. Elle chante des mots anciens et invente des formules. C’est « son créole », il sonne parfaite- ment avec les arrangements des morceaux. Il nous fait danser. Il nous parle, aussi. Gwendoline est une femme engagée (au sens propre et figu- rée comme descendante des « Malbars »), qui veut défendre son histoire pour appeler au réveil des consciences dans son île et dans le monde. Comment comprendre sa langue ? Le résumé des 12 titres* est présent dans le digipack, qui précise aussi le style musical. En sus, une page de son site est dédiée aux textes des chansons, à leur adapta- tion en français et à un lexique. Le QR code dans le Digipack y renvoie.” Gwendoline Absalon 2022

femme précieuse de spectacle 2022 sarah deffeyes

Sarah Deffeyes

Son leitmotiv : faire rire de 7 ans à 77 ans !

“”Mon plus grand désir d’acteur ? C’est de faire rire les enfants et les parents à la fois dans ce monde trop triste.”Cette phrase de Louis de Funès résume parfaitement ce que je ressens et souhaite faire au quotidien. Mon grand-père m’a montré ses films quand j’étais petite et j’ai su tout de suite que c’est ce que je voulais : Faire rire les autres. Je ne savais pas encore que ce fût un métier et qu’il deviendrait le mien plus tard. Ma mère est partie d’un cancer du sein en 2000. Elle n’avait pas pu réaliser son rêve, venir à La Réunion, j’ai décidé d’aller le vivre pour elle. En 2001 je débarque sur l’île avec mon père et je découvre le sourire, l’authenticité et la richesse humaine des réunionnais qui me redonnent envie de vivre alors que mon monde s’est effondré. Je faisais mes études aux Beaux Art au Port quand j’ai commencé à peindre des messages d’amour et de vie sur l’île. Je dansais aussi dans une troupe à ce moment-là, tout cela m’a valu un article dans le journal, article sorti le jour de mon entretien dans un restaurant pour un job étudiant. La femme du patron reconnaît la fille du journal qui confiait son envie de faire rire les autres et quelque mois plus tard elle me demande de m’occuper exclusivement d’une table sans me dire qui est à cette table mais juste de rester moi-même. C’était la production de Caméra Café venant développer la série sur l’île (Merci Martine). C’est ainsi qu’en 2003 je fais mes premiers pas dans Camera Café Réunion. J’y rencontre Marie Alice Sinaman et Thierry Jardinot. En 2004, Ivan Sudres me propose de me joindre à Marie Alice et Colette Carpanin pour former un trio comique et c’est ainsi qu’est créé Ze Tantines. Un premier volet qui raconte au final mon arrivée sur l’île avec mes véritables réactions face au créole (que j’ai appris depuis !). Jardinot m’invite ensuite à participer à ses différents spectacles, puis s’enchaînent Ze Tantines 2, deux Casino de Paris, une rencontre avec Tomer Sisley dont je ferai la première partie lors de sa venue sur l’île, une invitation de la part d’Alain Kappauf (créateur du Camera Café original, Kaamelott…) à endosser un des deux rôles principaux d’une web série où on retrouve Alex Lutz, Bruno Sanchez, Bun Hay Mean, des apparitions dans « Scène de Ménage » auprès d’Audrey Lami, un talk-show sur NRJ Réunion puis une 3eme fois au casino de Paris en solo avec la troupe du Samba Show. J’ai quitté l’île il y a 7 ans dans des conditions personnelles très difficiles. J’ai travaillé sur moi pour me reconstruire en tant que femme en recommençant à zéro dans tous les domaines et je n’ai aucune honte à le dire aujourd’hui. Je suis devenue plus consciente, j’ai transformé ce qui était avant pour moi des « faiblesses » dues à mon hypersensibilité et ma neuroatypie -car je ne savais pas les gérer- en atouts. J’ai réussi à transformer mon drame en force et je souhaite que mon expérience aide et serve d’autres femmes. Une femme n’a pas le choix, elle doit toute sa vie être courageuse. Je suis impliquée dans la lutte contre la violence faites aux femmes et j’essaye de changer les mentalités sur ce point, cela peut arriver à tout le monde. J’essaye aussi de diffuser un message de tolérance et d’ouverture d’esprit. Que vous soyez née femme ou non, vous pouvez devenir qui vous voulez, aller où vous le souhaitez. Les différences sont une force, vous devez être fier de vous et ne pas avoir honte de vos choix. Je suis revenue sur l’île en 2022 où j’ai reçu un accueil et un amour, que ce soit sur scène ou en dehors, tout simplement incroyable. Pour moi c’est une victoire dans mon combat qui a duré 7 ans. Je dois énormément à la Réunion, je serai toute ma vie reconnaissante. Dites-vous qu’être né sur cette île est une force, vous pouvez être fières, vous pouvez tout faire, vous êtes riches et capables de tout. Soyez-en sûre et ne laissez personne vous faire penser le contraire.” Sarah Deffeyes 2022

 

femme précieuse de spectacle 2022 d-Lisha

D-Lisha

Une DJ au féminin au son métissé

“D-Lisha est l’une des DJane incontournable de la Réunion, la seule à ce jour à performer en club et de voguer dans tous les styles musicaux. Son public l’apprécie pour sa capacité à faire bouger le dancefloor, sa riche culture musicale et sa personnalité. La musique a en effet toujours fait partie de sa vie. Née en Région parisienne d’un père guadeloupéen et d’une mère réunionnaise, son métissage musical devient pour elle un véritable atout. Pourtant, ce destin aurait pu voir le jour bien plus tôt, car devenir DJ était pour elle un rêve de petite fille. Cependant, ses parents ne voyaient pas cet avenir professionnel d’un bon œil. Elle se concentra donc sur un cursus d’études plus « conventionnel » mais n’abandonna pas la musique pour autant. C’est donc le chant qu’elle choisi d’être toujours proche de la musique. Elle enchaîne les petites scènes en tant que choristes dans des groupes locaux et remporte quelques prix dans des concours de chant.  A ce jour, elle compte 3 singles RnB où le“Girlpower” est mis en avant avec un véritable message sur l’émancipation féminine. Mais il a fallu attendre plusieurs années pour qu’une occasion se présente : devenir DJ ! Car suite à un défi, elle a dû se former au deejaying en 4 mois pour assurer une première soirée. C’était donc le moment idéal de réaliser ce rêve, qui paraissait pourtant si lointain. Le pari était fortement réussi ! Clientèle séduite, dirigeants d’établissement surpris ! C’est là que tout a commencé et aujourd’hui, 2 ans et demi après, elle devient la seule DJette (DJane en anglais) de l’île, open format (tous styles de musique, communément appelé généraliste) et la seule à performer régulièrement dans les établissements nocturnes de l’île, dans un milieu essentiellement masculin. Demi-finaliste 2021 du 100 Kontest (Concours du meilleur DJ à la Réunion lors du Festival BigUp), elle a fait sa place dans ce milieu parmi les hommes et démontre qu’avec la motivation, l’ambition et surtout la passion, tout est possible.” D-Lisha 2022

femme précieuse de spectacle 2022 Malikaï SLT

Malikaï SLT

Une talentueuse danseuse réunionnaise … du monde !

“Née et ayant grandi à la Réunion, Malaika est une jeune chanteuse, danseuse et mannequin professionnelle. Après le bac, elle s’installe à Paris pour poursuivre ses études en marketing, mais c’est en Australie, où elle s’installe en 2015, qu’elle aura l’impulsion de s’impliquer dans une carrière artistique et que son identité culturelle prendra tout son sens. Elle s’est imposée en tant que modèle et danseuse, lui permettant ainsi de jouer pour des artistes de renommée internationale, d’apparaître sur petits et grands écrans, ou encore de parcourir le monde pour des spectacles ou des tournages. En 2017, elle se fait repérer par le label de musique Warner en Australie et décide alors de développer son talent artistique sous l’œil du producteur de musique et écrivain Audius Mtawarira. Depuis, elle se sert de chaque opportunité professionnelle pour développer ses compétences et nourrir son grand projet. Sa passion pour les arts de la scène, sa créativité, sa persévérance et sa constante recherche de progression sont son ADN d’artiste. L’éloignement de son île renforce son sentiment d’attachement à sa culture créole. La Réunion est pour elle l’un des paradis les plus insolites de la planète. Un lieu qui mêle des paysages à couper le souffle à une mixité culturelle rare. Les voyages qui l’ont menée aux quatre coins du monde, lui ont permis de réaliser à quel point la Réunion est un endroit unique. L’éloignement, comme chez beaucoup d’expatriés, a créé chez elle le besoin d’être une porte-parole de son île et de sa culture. L’envie de repousser les frontières qui empêchent sa nation d’être vue par le reste du monde n’a cessé de grandir en elle. C’est en observant l’industrie artistique australienne, britannique et américaine, qu’elle définit son propre projet et répond enfin à l’appel intérieur qui la pousse à retourner dans son île. De par son projet, elle souhaite agir concrètement en utilisant le potentiel créatif de la Réunion (tant que créatrice artistique), et espère générer un véritable changement dans la manière dont la Réunion est perçue dans le monde. ”
Malikaï SLT 2022